Carte judiciaire : une nouvelle menace pour la Bretagne.

Carte judiciaire : une nouvelle menace pour la Bretagne.

De nouvelles menaces pèsent sur la Bretagne.

La réforme annoncée de la carte judiciaire poursuit l’œuvre de démantèlement de son territoire.

Selon les principes annoncés, la Cour d’appel de Rennes pourrait devenir celle du grand-ouest pour certaines compétences, et les Tribunaux de Loire-Atlantique passeraient sous la juridiction de la Cour d’appel d’Angers, pour se trouver en cohérence avec la région des « pays de la Loire. » Lire la suite

Minority Safepack Initiative pour nos langues : signez la pétition

Minority Safepack Initiative pour nos langues : signez la pétition

Minority Safepack Initiative : pour l’adoption en Europe de lois contraignantes pour les langues et cultures des minorités autochtones.

Alors que la procédure de collectage des signatures pour soutenir l’initiative rencontre un grand succès notamment en Hongrie et en Roumanie.
Alors que le Pays Basque sud et l’Aragon viennent de se lancer dans le recueil de signatures avec une réussite certaine (plus de 11 000 signatures en quelques jours)

La Bretagne n’a toujours pas réussi à se mobiliser autour du projet. Lire la suite

NDDL abandonné : l’aéroport en sud Bretagne ne verra pas le jour.

NDDL abandonné : l’aéroport en sud Bretagne ne verra pas le jour.

Abandon du projet d’aéroport NDDL.

NDDL abandonné.
Il est plus que temps de penser à un vrai aménagement du territoire de la Bretagne à cinq départements. Afin de réduire la fracture territoriale Est-Ouest.
Dont la ligne Grande Vitesse jusqu’à Brest et Quimper et fibre optique pour un très haut débit internet partout. Également mise à deux fois deux voies de la RN 164 et réseau ferroviaire… Il y a tant à faire !
Mais que de temps perdu !
Ainsi quel désaveu pour celles et ceux qui défendaient ce projet de NDDL. Dont Jean-Yves Le Drian et Richard Ferrand.

Christian TROADEC
Maire de Carhaix

Pour un nouveau développement maritime breton

Pour un nouveau développement maritime breton

Dans les années 60, l’État central, soumis à forte pression par la société bretonne, s’est résolu à soutenir, par le recours à l’argent public, le développement économique breton, dans le cadre d’une vision centralisatrice, parisienne d’un développement territorial dont le volet maritime se réduisait souvent à la Marine nationale et aux industries liées à la Défense.

Ce modèle de développement maritime est en déclin avancé, comme le montre la perte de puissance en Bretagne des grands groupes nationaux (DCNS, Thalès,…).

Ceci dans un contexte de désengagement de l’Etat, de contraintes croissantes que la périphéricité de notre région fait peser sur l’économie bretonne, de stagnation économique et de niveau élevé du chômage en Basse-Bretagne,… Lire la suite

Suppression de l’édition de France 3 Iroise : une faute lourde !

Suppression de l’édition de France 3 Iroise : une faute lourde !

La suppression annoncée ce lundi de l’édition télévisée de France 3 Iroise à partir du 1er janvier 2018 est un très mauvais coup porté à l’information des habitants de la Bretagne occidentale. France 3 Iroise est une véritable institution pour les téléspectateurs du Finistère mais aussi du Morbihan et d’une partie des Côtes d’Armor, un espace d’informations quotidiennes sur notre actualité et aussi un espace d’expression en langue bretonne. Lire la suite

Ce n’est pas quand la partie est engagée qu’on change les règles du jeu.

Ce n’est pas quand la partie est engagée qu’on change les règles du jeu.

Les règles du jeu s’annoncent avant de commencer la partie, pas pendant.

Christian Troadec, porte-parole de Pour La Bretagne, appelle à manifester samedi 2 septembre à Quimper et à Nantes, à 10 h 30. Afin de dénoncer la suppression brutale et irrespectueuse des emplois aidés en général. Et par conséquence immédiate la fragilisation des associations.
Lire la suite

En Bretagne, nous devons résister et construire.

En Bretagne, nous devons résister et construire.

Les enseignements des scrutins : résister et construire.

Disons-le franchement, les résultats des élections législatives sont en dessous de nos espérances. Pas de quoi pavoiser donc.
Les raisons sont à la fois globales (effets Macron), on peut dire aussi que « ce n’est pas une élection pour nous » et sans doute locales (manque d’élus et de notoriété…)… Lire la suite