Affirmons notre attachement au pays et au progrès social.

Affirmons notre attachement au pays et au progrès social.

Face au gouvernement de droite d’Édouard Philippe nous devrons défendre le progrès social. Affirmons notre attachement au pays, à l’environnement et à notre culture.

Le gouvernement de « La République en marche » s’apprête à faire passer par ordonnances une sévère réforme du code du travail et une augmentation de la CSG qui entraîneront une baisse des retraites et une diminution des bas salaires. M. Macron a également annoncé une coupe sombre de dix milliards d’euros dans les dotations aux collectivités locales, ce qui implique moins d’argent pour les communes, moins de services publics en zone rurale et l’amplification des fractures sociales, territoriales et numériques. Lire la suite

Premier gouvernement d’E. Macron : les oubliés sont …

Premier gouvernement d’E. Macron : les oubliés sont …

Les grands oubliés : la mer, les femmes et la régionalisation aux oubliettes !

Avec un premier ministre du Havre on pouvait s’attendre à ce que la mer soit réellement prise en compte et bénéficie d’un ministère plein et entier. Ce n’est hélas pas le cas et c’est une mauvaise nouvelle pour la Bretagne dont l’importante façade maritime génère des activités économiques puissantes et recèle des potentialités encore inexploités. Le changement n’est vraiment pas au rendez-vous. Lire la suite

Hollande interpellé sur le sort de Oier Gomez et des prisonniers politiques basques

Hollande interpellé sur le sort de Oier Gomez et des prisonniers politiques basques

A l’occasion de la venue de François Hollande à Guingamp dans le cadre d’une visite privée ce 21 avril, des organisations politiques bretonnes (Skoazell Vreizh, UDB, Gauche Indépendantiste, MBP) souhaitent attirer son attention sur le sort d’un détenu politique Basque : Oier Gomez dont le pronostic vital est engagé. Lire la suite

Mon ennemi, c’est le jacobinisme

Mon ennemi, c’est le jacobinisme

« Mon ennemi, c’est la finance » disait à une époque pas si lointaine un certain candidat qui devint peu après un président très incertain.

Au risque de reprendre à bon compte cette déclaration qui n’aura été, in fine, qu’un pur affichage de façade, il serait cohérent de dire que pour tout militant régionaliste qui se respecte, le véritable ennemi, dans le cadre des élections à venir, c’est le jacobinisme à la française et ses chantres déclarés, tenants d’un Etat hyper-centralisé. Lire la suite