C’est le moment de commencer à penser !

C’est le moment de commencer à penser !

Ce matin en ouvrant ma tablette pour y lire les dernières informations après ce samedi d’insurrection, j’ai surpris l’image d’un journaliste de BFM dans les rues de Paris évoquant les violences dans les rues mais mes yeux ont été captés par un slogan tagués derrière lui : « C’est le moment de commencer à penser ! »
Les propos du journaliste d’ailleurs n’avaient aucun rapport avec ces mots jetés sur  un mur blanc par le manifestant inconnu. Il « perroquetait » les  mots du  jour en boucle : « violence, chaos, casseurs, gilets jaunes etc.… ». Lire la suite

Eolien en mer : svp Paris, vous avez reçu ma lettre?

Eolien en mer : svp Paris, vous avez reçu ma lettre?

Une lettre, signée par six présidents de régions, dont Loïg Chesnais-Girard pour la Bretagne.

C’est à peu près tout ce qu’ils ont trouvé pour répondre à l’annonce du ministre de la Transition écologique et solidaire, à propos des scénarios envisagés pour le développement de l’éolien en mer. Un scénario qui divise par deux les ambitions pour les dix ans à venir, mettant ainsi à mal le développement économico-industriel des régions porteuses de projets en ce domaine, et au premier desquelles, au vu de sa situation géographique et des efforts déjà engagés, se trouve bien évidemment notre pays, la Bretagne. Lire la suite

Défaillances

Défaillances

Notre système électoral, notre démocratie et autres institutions sont défaillants. Le fonctionnement de notre système électoral permet à une minorité de prendre le contrôle de nos institutions.

Cette situation serait sans conséquence si la majorité pouvait exprimer, faire entendre et imposer ses choix. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Lire la suite

La sagesse des 3 singes va-t-elle régler les « crispations » sur la transition écologique ?

La sagesse des 3 singes va-t-elle régler les « crispations » sur la transition écologique ?

Notre gouvernement recherche t-il la sagesse en appliquant les principes symbolisés par les trois singes : « Ne pas voir, ne pas entendre, ne pas dire » ?

Ne pas voir

Le chiffre de 106301 manifestants fait même sourire un comptable lorsque nous voyons les images des manifestants à Paris ! S’il vous plait, devant cette précision étonnante, pourriez-vous nous donner le nom de la dernière personne comptabilisée ? Lire la suite

Transition écologique : nous aussi, en Bretagne, on saurait faire, si…

Transition écologique : nous aussi, en Bretagne, on saurait faire, si…

Emmanuel Macron aurait t-il commencé à comprendre les motifs qui, depuis bientôt une semaine, mobilisent par milliers des personnes autour de ronds-points, entrées d’autoroutes ou dépôts pétroliers? Redoute t-il que ce mouvement des gilets jaunes essaime et ne soit le prélude à l’émergence de grands mouvements sociaux comme la France n’en a pas connu depuis des décennies?

Peu importe les raisons : mardi prochain 27 novembre, selon les termes du communiqué de l’Elysée, il doit proposer “de nouvelles mesures et ouvrir des négociations sur tout le territoire (sic) afin de rendre  plus acceptable et démocratique la nécessaire transition écologique”. Lire la suite

Christian TROADEC répondra favorablement à l’invitation des maires à l’Elysée mais…

Christian TROADEC répondra favorablement à l’invitation des maires à l’Elysée mais…

Pour parler des territoires et des citoyens oubliés.

Le maire de Carhaix Christian Troadec sera présent au congrès des maires de France qui se tient actuellement à Paris. Il a également accepté l’invitation du Président de la République à l’Élysée, ce mercredi mais pour lui délivrer un message particulier. Lire la suite

Langue bretonne, dans 10 ans il sera trop tard !

Langue bretonne, dans 10 ans il sera trop tard !

Un courrier vient d’être adressé à Loig Chesnay-Girard, Président de la région Breizh, au sujet de la politique linguistique qui doit être votée en décembre. Le texte est signé par une cinquantaine de structures œuvrant pour la langue bretonne. Le document regroupées sous le titre de « Rouedad ar brezhoneg » est sans ambiguïté. Si des moyens massifs tant humain que financiers ne sont pas engagés, la langue bretonne disparaîtra avec ce siècle. Lire la suite