FR3 Breizh : DIBAB AR GALLEG

FR3 Breizh : DIBAB AR GALLEG

Abaoe meur a sizhun n’eus tamm brezhoneg ebet ken war gwagennoù Frañs 3. Ur gemenadenn zo bet embannet gant renerezh “France télévision” d’ar 24 a viz Ebrel, c’hoant gantañ moarvat da respont d’ar goulennoù savet gant kalz a dud, sellerien anezho, na gomprenent ket perak ne c’hellent ket klevout o yezh ken en télé. Hervez ar renerezh ez eus bet ehanet skignañ an holl vagazinoù produet gant France 3, ar re e brezhoneg e o zouez. Abegoù surentez yec’hed a zo kaoz d’ar chenchamantoù-mañ. Mat.

 

Dav eo deomp laret memestra en deus lakaet ar renerezh tost 5 sinzunvezh araok displegañ d’ar sellerien vrezhonek (a bae an taoz skinwel evel an holl) perak e oa aet diwar wel ha diwar glev o abadennoù muiañ-karet. Gwall skañv eo an emzalc’h-mañ evidomp e Breizh War-Raok, pe gwasoc’h c’hoazh dismegañsus.

Met deomp pelloc’h. hervez ar gemenadenn ne dalvezh ket an dra-mañ eo chomet a-sav engouestl France3 evit ar brezhoneg. Hag int da venegiñ traoù e brezhoneg a c’heller sellet outo dre lec’hienn internet ar chadenn : tresadennoù bev evit ar vugale pe adskignadennoù darvoudoù bras e-giz gouel ar etrekeltiek an Oriant pe ar cyber fest-noz.

 

Bezomp sklaer, e Breizh War-Raok n’omp ket tud diwar lec’h ha ne nac’homp ket ar kinnigoù degaset gant ar rouedad. Mat eo deomp an intrudu-mañ eta. Un dra memestra ha n’eo ket un draig, perak bezañ dibabet lemel kuit ar brezhoneg eus ar chadenn ha derc’hell ar galleg ? Gant gerioù all perak n’eus ket bet dibabet plediñ en un doare kempouez gant an div yezh ? E Breizh War-Raok e sonj deomp emañ ar respont er goulenn. Embann a reomp en-dro en un doare sklaer eo pase poent deomp ni Bretoned sevel ur gwir chadenn skinwel e brezhoneg gant ur gwir blas evit ar brezhoneg. Ur plas da vat ha ne vo ket krennet diouzh stultennoù tud ‘zo e Pariz pe enkadennoù a bep seurt, yec’hed pe troù all.

Michel Le Tallec

CORONAVIRUS : FRANCE JACOBINE ET ALLEMAGNE FÉDÉRALE, LES RÉSULTATS SONT LÀ !

CORONAVIRUS : FRANCE JACOBINE ET ALLEMAGNE FÉDÉRALE, LES RÉSULTATS SONT LÀ !

Il y a quelques semaines, quand la crise sanitaire a commencé à prendre réellement de l’ampleur en Europe, quelque éditorialistes et commentateurs issus de médias écrits et audiovisuels pourtant réputés comme sérieux, avaient largement vanté la politique de santé publique française, mettant en avant le fait qu’un Etat centralisé avait toutes les cartes en mains pour juguler la crise. En parallèle de ces déclarations, ils avaient, à mots à peine couverts, largement critiqué l’Allemagne, arguant qu’un Etat fédéral, du fait justement de cette structuration politico-géographique dispersée, aurait toutes les peines du monde à coordonner les actions de lutte.

Lire la suite

UNION NATIONALE : QUEL MANQUE DE RESPECT!

UNION NATIONALE : QUEL MANQUE DE RESPECT!

Union nationale !

Il fallait s’y attendre, face à une pandémie d’une telle violence, ressort avec force cette idée récurrente que les gouvernants de ce pays ont utilisé de tout temps : s’unir en oubliant les choses qui fâchent, dépasser les divisions politiques et sociétales, afin de construire un après réinventé et neuf.

L’idée est humainement belle et moralement enthousiasmante.

Mais tellement irrespectueuse : irrespectueuse, oui, car pour s’unir, il aurait fallu au préalable que toutes les composantes de cette union en devenir, en particulier les peuples qui composent l’hexagone, aient bénéficié par le passé de la considération et de l’écoute de la part des gouvernants français.

Or, à Pour la Bretagne, nous n’avons pas l’impression que les demandes des Bretons depuis des décennies – réunification, langues et culture, plus grande autonomie de décision – aient réellement été prises au sérieux.

Faire ainsi appel, sans vergogne, à des gens dont on a méprisé les aspirations, n’est franchement pas très honorable.

Mais que ceux qui, depuis Paris, tentent de maintenir le bateau France à flot se rassurent : les Bretons ont autant de coeur et de conscience que n’importe qui, et ils feront ce qu’il faut.

Michel LE TALLEC

 

A un ami

A un ami

Chers amis, adhérents et sympathisants,

 

Notre ami Pierre Quinquis nous a quitté  mardi, à la suite d’une longue maladie qui s’est dégradée ces dernières semaines.

Pierre est né dans le bas-Léon et passait sa retraite de l’agroalimentaire à Karaez-Carhaix où il était impliqué dans le conseil municipal. Il était aussi le trésorier de l’association de financement de notre mouvement politique.

Lire la suite

CORONAVIRUS : LA BRETAGNE EN MARCHE A T-ELLE DES CHOSES A CACHER AUX BRETONS ?

CORONAVIRUS : LA BRETAGNE EN MARCHE A T-ELLE DES CHOSES A CACHER AUX BRETONS ?

Il fut un temps, existait ce qu’il était convenu d’appeler des ligues de vertu, chargées de défendre la bienséance et la rectitude des comportements de tout un chacun. Des prix étaient même décernés aux personnes jugées les plus méritantes. Ces ligues de vertu ont disparu depuis

longtemps, mais nous nous proposons, à Pour la Bretagne, de les ressusciter et de décerner

Lire la suite