LOUIS XIV N’EST PAS LE BIENVENU EN BRETAGNE

LOUIS XIV N’EST PAS LE BIENVENU EN BRETAGNE

Incroyable jusqu’où peuvent aller se nicher les errements du jacobinisme à la française, en particulier quand il s’agit d’oeuvres d’art, ou supposées telles.

Figurez-vous en effet qu’est récemment paru, dans le très sérieux Journal Officiel de la République, un appel à mécénat émanant de l’Etat, afin de trouver un peu plus de deux millions d’euros (sic).

Lire la suite

La Bretagne en projet

La Bretagne en projet

Oui la Bretagne, plateforme créée en 2015 et qui a présenté des candidats aux législatives de 2017 est en route pour les régionales de Mars 2021. « Nous affichons une vraie volonté de contribuer au rassemblement des régionalistes, autour des options d’écologie et de fédéralisme sans oublier la solidarité dont nous avons besoin plus que jamais ».

Lire la suite

CORONAVIRUS : FRANCE JACOBINE ET ALLEMAGNE FÉDÉRALE, LES RÉSULTATS SONT LÀ !

CORONAVIRUS : FRANCE JACOBINE ET ALLEMAGNE FÉDÉRALE, LES RÉSULTATS SONT LÀ !

Il y a quelques semaines, quand la crise sanitaire a commencé à prendre réellement de l’ampleur en Europe, quelque éditorialistes et commentateurs issus de médias écrits et audiovisuels pourtant réputés comme sérieux, avaient largement vanté la politique de santé publique française, mettant en avant le fait qu’un Etat centralisé avait toutes les cartes en mains pour juguler la crise. En parallèle de ces déclarations, ils avaient, à mots à peine couverts, largement critiqué l’Allemagne, arguant qu’un Etat fédéral, du fait justement de cette structuration politico-géographique dispersée, aurait toutes les peines du monde à coordonner les actions de lutte.

Lire la suite

UNION NATIONALE : QUEL MANQUE DE RESPECT!

UNION NATIONALE : QUEL MANQUE DE RESPECT!

Union nationale !

Il fallait s’y attendre, face à une pandémie d’une telle violence, ressort avec force cette idée récurrente que les gouvernants de ce pays ont utilisé de tout temps : s’unir en oubliant les choses qui fâchent, dépasser les divisions politiques et sociétales, afin de construire un après réinventé et neuf.

L’idée est humainement belle et moralement enthousiasmante.

Mais tellement irrespectueuse : irrespectueuse, oui, car pour s’unir, il aurait fallu au préalable que toutes les composantes de cette union en devenir, en particulier les peuples qui composent l’hexagone, aient bénéficié par le passé de la considération et de l’écoute de la part des gouvernants français.

Or, à Pour la Bretagne, nous n’avons pas l’impression que les demandes des Bretons depuis des décennies – réunification, langues et culture, plus grande autonomie de décision – aient réellement été prises au sérieux.

Faire ainsi appel, sans vergogne, à des gens dont on a méprisé les aspirations, n’est franchement pas très honorable.

Mais que ceux qui, depuis Paris, tentent de maintenir le bateau France à flot se rassurent : les Bretons ont autant de coeur et de conscience que n’importe qui, et ils feront ce qu’il faut.

Michel LE TALLEC